Votre mobilité change, adaptez donc vos contrats d’assurance

Les nombreux événements des dernières années (Covid, réchauffement climatique, crise de l’énergie, etc.) ont modifié nos habitudes de déplacement.

Comme en témoigne également le dernier baromètre de la mobilité de l’Institut Vias. Au cours des six premiers mois de cette année, les Belges ont parcouru en moyenne 33 km par jour. Si ce nombre marque une progression par rapport à l’an dernier (27 km), il est encore loin du niveau d’avant la crise sanitaire (40 km). La voiture s’avère particulièrement délaissée : le nombre de kilomètres parcourus a diminué de 23 % par rapport à 2019. Ce sont surtout les jeunes (18-34 ans) qui utilisent moins la voiture : dans le total de leurs déplacements, la part du nombre de kilomètres parcourus derrière le volant est passée de 55 % en 2019 à 45 % en 2022. De surcroît, on observe la montée en puissance, année après année, de l’utilisation de nouveaux moyens de transport et, en particulier, du vélo électrique. En 2017, seuls 3 % des personnes interrogées déclaraient avoir utilisé un vélo électrique. Au premier semestre de 2022, cette proportion a déjà grimpé à 7 %. Il reste le moyen de transport le plus populaire dans la catégorie d’âge des 55+.


Face à ces changements, nous pouvons vous aider à souscrire les assurances nécessaires et à mettre à jour les contrats existants.

Quelques exemples :

  • Les voitures économes en énergie (voitures électriques, hybrides) bénéficient d’une réduction sur la prime d’assurance.

  • Le recours moins fréquent à la voiture est une autre des tendances constatées, surtout chez les jeunes. Le télétravail et les prix élevés de l’énergie n’y sont évidemment pas pour rien. Les conducteurs qui roulent peu (moins de 10 000 km par an, par exemple) peuvent bénéficier d’une réduction sur leur prime d’assurance. Cette mesure vaut aussi pour les personnes qui combinent voiture et moto : dans leur cas, la réduction sur l’assurance de la moto peut largement dépasser 50 % (pour autant qu’un certain nombre de conditions soient réunies, naturellement).

  • Nous constatons également que la mobilité « douce » a le vent en poupe. Pensez par exemple à la popularité croissante des vélos électriques. Il en résulte une augmentation du nombre d’accidents de vélo. Une multitude d’assurances vélo voient ainsi le jour. Comme pour l’assurance omnium auto, le marché propose différentes formules. Il est donc important de bien vérifier les conditions avant de souscrire une assurance vélo tous risques. Quelle indemnité est versée en cas de perte totale ou de vol de mon vélo ? Que se passe-t-il si le GPS de mon vélo est volé ? Dans quels pays mon vélo est-il assuré ? Si le cycliste électrique provoque un accident, son assurance familiale indemnisera le dommage de la partie adverse. S’il s’agit d’un speed-pedelec qui peut rouler à plus de 45 km/h, vous devez le faire immatriculer et conclure une assurance RC moto.

  • Les porte-vélos sont donc de plus en plus prisés également. De nombreuses personnes installent un porte-vélos sur leur voiture. Son prix peut facilement s’élever à quelques centaines d’euros, sans parler du crochet d’attelage. Il est donc conseillé de vérifier dans quelle mesure le porte-vélos est assuré dans l’assurance RC et l’assurance omnium.


Les accidents de vélos électriques sont plus nombreux et plus graves


La plus grande fréquence d’accidents de vélo s’accompagne également d’une augmentation sensible du nombre d’accidents avec dommages corporels. Près d’un accident sur cinq se produit dans la circulation. Nous constatons également que les vélos électriques sont impliqués dans davantage d’accidents que les deux-roues traditionnels. De manière générale, ces vélos électriques ont besoin également d’une plus grande distance de freinage pour s’arrêter complètement. Ils sont par ailleurs souvent beaucoup plus lourds, ce qui rend leur manipulation plus difficile. Les chutes du cycliste au moment de monter ou de descendre du vélo constituent une grande partie des accidents.


Mais le véritable danger se situe surtout au niveau du profil de l’usager du vélo. Les vélos électriques sont très appréciés des seniors. Un deux-roues électrique leur permet en effet de continuer à parcourir de longs trajets à un âge plus avancé. Ce faisant, ils s’exposent davantage aux accidents.


Une raison de plus de souscrire une « assurance globale contre les accidents de la circulation ». Cette assurance paie les frais médicaux à hauteur d’un montant déterminé, une indemnité journalière forfaitaire, ainsi qu’un capital en cas d’invalidité ou de décès. Le montant de la prime dépend de l’étendue des indemnisations pour lesquelles vous avez opté. Les couvertures liées à une assurance globale accident de la circulation peuvent être très vastes. Il existe différentes formules. La plupart des assurances de base couvrent tous les membres de la famille en tant que :

  • conducteur ou passager d’un véhicule à 4 roues, d’une moto, d’un cyclomoteur, d’un vélo.

  • passager de n’importe quel moyen de transport terrestre, maritime ou aérien.


Pour plus d'infos, contactez-nous !


Fds Assurances

📞 068/33.75.00

📨 info@fds-assurances.be

www.fds-assurances.be


Source : https://www.courtierenassurances.be