• Fds Assurances

Les Belges s’inquiètent au sujet de leur pension


Les Belges ont raison de s'inquiéter au sujet de leur future pension. Même si les intentions du nouveau gouvernement visent à augmenter les pensions à 1 500 euros nets ou non d'ici 2024. Les pensions sont nettement inférieures aux retraites versées dans les pays voisins (France, Pays-Bas et Luxembourg).

C'est également la raison pour laquelle l'État belge encourage tous les Belges, de tous âges, à se constituer une pension complémentaire en bénéficiant d'avantages fiscaux. Cette fiscalité favorable se traduit par une déductibilité des primes et par un prélèvement fiscal modique au terme du contrat, à l'âge légal de la pension.


Vous pouvez, par exemple, commencer par souscrire à une épargne-pension dès votre 18e anniversaire. Vous avez le choix entre deux plafonds pour l’épargne-pension. Pour 2020, ceux-ci s’élèvent à 990 euros assortis d’un avantage fiscal de 30 % et à 1 270 euros assortis d’un avantage fiscal de 25 %. L'épargne-pension vous permet donc de verser au maximum 1 270 euros, indépendamment de vos revenus.  En d’autres termes, outre le rendement que peut produire l’épargne-pension, vous récupérez 294 euros ou 317,5 euros d’impôts.  

Pour l'épargne-pension, le capital à l'échéance est imposé à 8 % par le biais d'un prélèvement anticipé à votre 60e anniversaire.

Vous pouvez combiner l’épargne-pension avec l’épargne à long terme (assurance-vie), pour laquelle vous pouvez également bénéficier d’un avantage fiscal non négligeable allant jusqu’à 717 euros (max. 30 % sur un versement maximum de 2 390 euros) selon votre revenu. Pour autant que vous n'ayez pas déjà rempli tout votre panier fiscal. Ce panier comprend entre autres la réduction d'impôts pour les amortissements du capital, les intérêts de votre emprunt et les primes de l'assurance solde restant dû du crédit hypothécaire de votre habitation propre. La législation en la matière varie d'une région à l’autre.

Pour l'épargne à long terme, le capital à l'échéance est imposé à 10 % par le biais d'un prélèvement anticipé à votre 60e anniversaire.

A ces avantages fiscaux s’ajoute la Pension libre complémentaire pour les travailleurs salariés (PLCS)

Cette assurance s’adresse aux personnes qui n’ont pas ou peu accès au système de constitution d’une pension complémentaire ou d’une assurance-groupe par le biais de leur employeur.   Les cotisations de la PLCS sont donc retenues sur le salaire net du travailleur salarié. La cotisation est limitée à 3 % du salaire de référence ou à 1 620 euros si les 3 % du salaire de référence sont inférieurs à ce montant. La réduction d’impôts pour les versements s’élève, pour la PLCS, à 30 %, soit le même taux que pour l’épargne-pension pour un versement de 990 euros.

L'imposition finale à l'âge légal de la pension est de 10,9 %.

Sur www.mypension.be, vous pouvez voir le montant maximum de la prime que vous pouvez verser pour la PLCS. Tout comme une estimation de la pension que vous recevrez à l'âge légal de la pension. Votre courtier en assurances est à votre disposition pour vous aider à rechercher les informations qui vous concernent si ce site web ne vous est pas familier. 

Pour plus d’info, contactez-nous !




Source : www.courtierenassurances.be

Contact

ADRESSE

CONTACT

  • White Facebook Icon

HORAIRES

Lundi - Vendredi:

9h30 - 12h30

Les après-midis et le samedi matin sur rendez-vous

FSMA: 107252A

BCE: 0823304227

© 2020 par FDS ASSURANCES